Luminaires en ikat - Artisanat et élégance - C & the flowers

Les luminaires en ikat

L’incroyable histoire de l’Ikat prend ses racines au cœur de l’une des plus populaires légende Ouzbek. On raconte aujourd’hui qu’il est le tissu qui sauva le cœur de la fille d’un malheureux tisserand, dont la beauté si rare, attira l’œil de l’un des seigneurs les plus influents de la région. Il convoqua le tisserand et exigea qu’elle soit sa cinquième épouse.

Désespéré d’abandonner sa fille dans un mariage malheureux, il lui proposa un marché : s’il parvient à trouver quelque chose dont la beauté est si grande qu’elle lui ferait oublier sa fille, alors il consentirait à ne pas l’épouser. Le seigneur lui laissa jusqu’au matin.

Se sachant perdant d’avance, le malheureux tisserand alla verser ses larmes au bord d’une rivière. De ses larmes coula la perfection : de magnifiques dessins, au mille couleurs révélées par les rayons scintillants du soleil, sur la nappe d’eau lisse et légère. L’Ikat était né. Sa beauté était telle que le seigneur en oublia le mariage et s’émerveilla devant la perfection de son nouveau tissu.